TARRACOIR growth (Deserted Village 2015)

tarracoir-growth-deserted-village-2015

L'irlandais deserted village aime les fous. C'est presque le pendant européen de l'américain de Load records (d'il y a 10 ans) . Ici, on expérimente comme à la grande époque. TARRACOIR (Tah-ra-core) est un trio composé de Diarmad Mac Diarmada (tenor sax, trombone, percussion, chant), Bryan O'Connell (drums) et Gavin Prior (guitare, voix, basse, piano innards, electronics). Ils jouent aussi dans United Bible Studies... Il y traîne pas mal de sons saturés derrière une voix nonchalante et décérébrée un peu lointaine, de la disto et du bordel en fusion. Free jazz mix brutal death.



PETE ASTOR split milk (Fortuna Pop!, Slumberland Records 2016)

pete-astor-split-milk-fortuna-pop-slumberland-records-2016

Séquence vieux. PETER ASTOR a fait chavirer les coeurs tendres dans les années 80. The Loft puis The Weather Prophets puis sous son propre nom (avec ses Holy Road) dans un style très crooner / pop tout en répétition muni d'un accent bien folk. Il revient aujourd'hui dans un versant très pop facon neo zélandaise à la Flying Nun. Je pense beaucoup aux BATS. Et j'aime bien. La face B est en deçà mais qu'importe, bon moment.

http://www.slumberlandrecords.com
http://fortunapop.com/



SUNFOOT round dice / fried combo (Mississippi records / Awesome Vistas 2015)

sunfoot-round-dice-fried-combo-mississippi-records-awesome-vistas-2015

Chopé en solde chez l'excellent mailorder de Manchester Boomkat spécialisé dans les musiques électroniques au sens large, le premier disque de SUNFOOT a de quoi faire tendre l'oreille à tout rockeur amoureux de blues et de guitare à deux doigts. Cette batterie est étonnante, limite proche de la boite à rythmes (???) tout comme d'ailleurs cette guitare, d'un minimalisme étonnant. La voix fait parfois penser à celle de Lux Interior des CRAMPS.



BLACKLISTERS adult (LP A tant rêver du roi 2015)

blacklisters-adult-lp-tant-rêver-du-roi-2015

Le deuxième des anglais de Leeds a la noise en Yow. JESUS LIZARD a encore la cote chez l'anglais. Même manière de poser la voix, même facon d'amener la mélodie. Alternent morceaux rampants et crasse viandarde et électrique. Je le préfère au premier même si on peut se demander quand même ce qui pousse certains à imiter leurs pères.

http://atrdr.net