LES AGAMEMNONZ "au revoir" (Kythibong / Green Cookie 2016)

les-agamemnonz-au-revoir-kythibong-green-cookie-2016

Ce soir là, le 15 décembre 2015, c'tait la grosse java au Chien stupide de Nantes, le lieu de toutes les rencontres à mèche, où Charles te parle de la préciosité du dernier Christophe, où Pierre enjolive le dernier JESSICA et sa visa jaune, où Germain anime le bal à grand coup de blague en faisant valser la Vodka russe et surtout, où se rencontre les vieux potes éthyliques et le souvenir rouge de cette excellente "pieprzowka" d'un fameux bar de caractère au 6 rue maillard.

PURITY SUPREME: always already (ash international 2012)

purity-supreme-always-already-ash-international-2012

C'est étonnant ce machin, je n'aurais jamais pensé recevoir un tel disque de chez ash international. Un disque de blues/folk à la voix et à l'ambiance qui me rappelle sacrément celle de ce merveilleux néo zélandais qu'est AUSTIN TOWNSEND* De la folk de bon aloi, que j'aime écouter comme elle est bien faite, nonchalante, qui sert tellement fort qu'elle ne te lâche pas le mollet, même secouer bien fort. Guitare folk, chant chaud, grave et bien bas dans la gorge, des accompagnements, piano, batterie, mais ce n'est pas nécessaire.

POWERDOVE : do you burn ? (Murailles Music 2013)

powerdove-do-you-burn-murailles-music-Murailles Music, Africantape, Differ-ant , Believe 2013

Ce groupe américain rassemble en fait 2 américains et 1 français. 2 guitaristes & une chanteuse... JOHN DIETRICH (DEERHOOF) et THOMAS BONVALET (L'OCELLE MARE / CHEVAL DE FRISE) se sont rencontrés à BORDEAUX en Novembre 2001 à l'issu d'un fameux concert à l'Athéné Libertaire lors d'une tournée européenne de GORGE TRIO. C'était la grande époque de CHEVAL DE FRISE dont JOHN DIETRICH était (est) un fervent supporter.

RADIKAL SATAN : El incendio que se llevo la ciudad (autoproduit 2012)

radikal-satan-el-incendio-que-se-llevo-la-ciudad-autoproduit-2012

Lors de son concert à Lorient en décembre 2012, Thomas Bonvallet (L'OCELLE MARE / CHEVAL DE FRISE / POWERDOVE...) encensait ce nouveau RADIKAL SATAN. Et il s'avère qu'effectivement, ce "El incendio que se llevo la ciudad" diffuse dans l'air comme un parfum de retour aux sources. Comme un tourbillon qui m'a aspiré d'un coup vers le fond... un peu à l'image de ce génial split 10" sorti en 2003 (déjà)...

THE SOMNAMBULIST : Sophia Verloren (Solaris Empire / acid cobra records 2012)

somnambulist-sophia-verloren-solaris-empire-acid-cobra-records-2012

THE SOMNAMBULIST nous avait déjà gratifié l'année passée d'un joli album post punk indie rock de bon aloi ("Moda Borderline"), ils reviennent aujourd'hui avec ce nouvel opus qui définit un peu mieux les contours de ce groupe cosmopolite basé à Berlin.

MECCA NORMAL : empathy for the evil (MLady's records 2014)

mecca-normal-empathy-evil-mladys-records-2014

Je dois avoir tous les premiers 45 de MECCA NORMAL, j'étais un grand fan il y a 20 piges. Oula...* D'ailleurs je le suis toujours, même si MECCA NORMAL s'est adouci... A l'heure où va être rééditée la compilation de ces vieux 45 tours "jarred up" sur K records *, débarque le très attendu "empathy for the evil" produit mixé et masterisé par l'incomparable KRAMER (qui y joue aussi de la basse !). L'attitude s'est assagie donc, plus atmosphérique, axé paroles et ambiances pop caractéristiques du fameux duo canadien (trio ici donc).

NOIR ANIMAL pourriture noble (kizmiaz records 2012)

noir-animal-pourriture-noble-kizmiaz-records-2012

Benjamin Nerot (Nantes) a toujours été un jeune loup solitaire... à la bouteille agile... Toujours reclus dans sa grotte sauf pour aller boire un pot, ou gratter la guitare. Oui, le "Ben" est un caractère... Je lui connais autant de fans que d'auditeurs allergiques. On le reconnait à sa barbe longue, son pardessus noir, son chapeau, sa verve très manièrée, il a l'alcool prolixe, une certaine prestance et un dédain flagrant pour toute manigance.

SELF-EVIDENT : we built a fortress on short notice (double+good records 2012)

self-evident-we-built-fortress-short-notice-doublegood-records-2012

Celà faisait des lustres que je n'avais pas mis ma tête dans ces musiques issues des tréfonds de l'émocore façon SLOWDIME / LOVITT... SELF-EVIDENT est un trio de Minneapolis qui prend les mêmes chemins qu'ont empreinté jadis un ENGINE DOWN écorché ou un 31 KNOTS amoureux / le punk en moins... C'est plutôt bon rythmiquement, la voix est tout aussi bonne que peu originale dans ses mélodies.

MEREDITH Debut EP (autoproduit 2012)

meredith-debut-ep-autoproduit-2012

MEREDITH est un duo parisien qui officie dans un univers oscillant entre ceux de SHANNON WRIGHT, LOU BARLOW, COME et des envolées plus couillues à la MULE... Cette (bonne) voix, chantée en anglais, associée à ces mélodies font tinter et résonner leur pop avec ce qu'il reste en toi de rock indé des années 90... Ce duo joue un rock simple mélodique et sacrément bien bati.

LA TERRE TREMBLE !!! : salvage blues (Murailles Music 2012)

la-terre-tremble-salvage-blues-murailles-music-2012

Nouvel album pour ce trio désormais dispatché entre Rennes et Clermont-Ferrand. La moustache bien devant, ce trio sort ainsi son troisième album après "Trompe l'oeil" (Whosbrain Records 2007) et "Travail" (Collectif Effervescence 2012).

S'abonner à INDE/POP