Áine O'Dwyer - Music For Church Cleaners vol. I and II 2xLP MIE 2015

áine-odwyer-music-church-cleaners-vol-i-and-ii-2xlp-mie-2015

En janvier 2015, 500 copies de ce double LP sont sortis sur l'excellent label londonien MIE. Il n'en reste déjà presque plus. C'est un véritable succès pour cette irlandaise. Réédition de 2 cassettes sorties sur le londonien Fort Evil Fruit label, ces 2 vinyles ont eu sur moi un effet cathartique des plus inattendus. Áine O'Dwyer* a eu accès à l'orgue de l'église St Marks à Islington (Londres) alors que des ouvriers s'affairaient à nettoyer la robe majestueuse de cette vieille paroisse de Chapell Hill.



TINDERSTICKS Ypres (lucky dog / city slang 2014)

tindersticks-ypres-lucky-dog-city-slang-2014

Ce n'est pas souvent que je chronique des disques comme celui ci, de groupes aussi connus je veux dire, mais je trouve cet album tellement beau qu'il ne m'a pas fallu plus d'un verre de rouge pour prendre mes touches et ma souris pour commencer à m'évader dans ce fantastique vynile noir. Destinée au départ à faire office de bande son à la nouvelle exposition permanente du musée sur la première guerre mondiale d'Ypres en Belgique pour commémorer les 100 ans de la" der des ders"*, cet enregistrement est vite devenu une oeuvre essentielle dans la discographie des TINDERSTICKS.



KRENG : the summoner (miasmah recordings 2014)

 kreng-summoner-miasmah-recordings-2014

KRENG, c'est le projet du belge Pepijn Caudron, la quarantaine, qui est d'abord passé par les samples, les soundfounts personnalisés, les logiciels de la boucle, loin des banks General MIDI sans personnalité mais plus intéressé par des parties de samples artisanales et les sonorités issues du monde du classique ténébreux. Le Caudron aime certainement LIGETI et GORECKI. Je suis toujours sacrément curieux de tous les projets du type.



CELER sky limits (Baskaru 2015)

celer-sky-limits-baskaru-1015

CELER est le projet de WILL LONG depuis 2009. Depuis près de six ans, ce Will LONG joue avec les codes archi connus de l'ambient éthéré facon ENO. J'aime aussi beaucoup ENO dans ces cas là et je trouve CELER souvent très lisse finalement quand j'imagine son identité. Qu'importe de toute facon, j'écoute tout de même pas mal ce disque ces temps ci, les apartes du genre "field recording enregistrés à Tokyo et Kyoto" rajoutent un quelque chose d'authentique au propos même si les accointances New Waveuses ont souvent raison de ce nouvel album avant les 50 minutes imparties.



ANDREA BELFI : natura morta (Miasmah 2014)

andrea-belfi-natura-morta-miasmah-2014

Allez, c'est ma soirée "nature morte". Après ses travaux avec David Grubbs, Machinefabriek ou Ignaz Schick, Belfi nous revient seul. Direct, j'aime le son de batterie, une nappe traîne, c'est noir, c'est vieux, il y a quelque chose de mécanique, c'est tendu, comme une bonne vieille new wave. Je pense à LOSCIL sur Kranky, des nappes mélancoliques assombrissent l'atmosphère, le tempo est lent, puis disparait, ne laissant apparaitre que l'ossature de la musique de Andréa BELFI, des sonorités métalliques glaciales, couvertes de réverbération.



ZEITKRATZER + KEIJI HAINO : Live At Jahrhunderthalle Bochum (Zeitkratzer Records 2014)

zeitkratzer-keiji-haino-live-jahrhunderthalle-bochum-zeitkratzer-records-2014

Voici donc la suite des aventures de l'ensemble ZEITKRATZER formé par Reinhold Friedl en 1997. Cette deuxième collaboration avec le fameux KEIJI HAINO (après "electronics") a tout pour plaire aux mélomanes avides de noise et de musique contemporaine. Haino à la voix uniquement, et derrière, un ensemble à l'instrumentation "classique" (clarinette, trombone, piano, percussions, violon, violoncelle) qui se joue des codes de la musique contemporaine.



Jacob KIRKEGAARD : Conversion (Touch 2013)

jacob-kirkegaard-conversion-touch-2013

Il y a du petit génie dans l'air par ici. Jacob Kirkegaard est un danois né en 1975. On parle ici de musique contemporaine, d'un mec qui est autant capable d'enregistrer dans une église de Tchernobyl que d'utiliser les sons de geyser ou des craquements de glacier. Ces 2 titres interprétés par l'ensemble SCENATET (clarinette, percussions, trombone, violon, violoncelle) est en fait une réécriture de 2 morceaux de 2008 et 2006. Les vagues de cordes sont de sortie, ça plane, ou ça drone comme on dit.



Hildur Guðnadóttir : Saman (Touch 2014)

hildur-gudnadottir-saman-touch-2014

Hildur a encore frappé. La sirène islandaise sort ici son quatrième album pour Touch. "saman" signifie "ensemble" en islandais et ce n'est pas anodin. On constate rapidement que le nombre de morceaux chantés (ou susurrés) augmente par rapport à ses précédentes productions. En exagérant, je dirais presque que c'est de la pop. Le mélange de cette jolie voix haut perchée et le timbre mélancolique de son instrument favori qu'est le violoncelle est un véritable travail d'orfèvre.



ZEITKRATZER : Metal Machine Music (Zeitkratzer Records 2014)

zeitkratzer-metal-machine-music-zeitkratzer-records-2014

Le "Metal Machine Music" est ce double LP de 1975 de LOU REED considéré par beaucoup comme la première oeuvre bruitiste jamais créée. A l'époque, LOU REED se fait régulièrement insulté et menacé sur scène*, il est totalement épuisé par les drogues et choisi de quitter RCA en produisant ce double vinyle de larsens, très décrié à l'époque mais aujourd'hui largement réhabilitée et même devenu un mythe absolu pour beaucoup.



RAPOON : Cultural Forgeries (Alrealon Musique 2014 / ALRN058)

rapoon-cultural-forgeries-alrealon-musique-2014-alrn058

RAPOON est le projet de l'ancien ZOVIET FRANCE, Robin Storey, qui depuis 1992 a réalisé nombre de disques sur des labels aussi prestigieux que Staalplaat, Soleilmoon, Manifold ou Beta-Lactam Ring. RAPOON, c'est ce mix entre musiques sombres électroniques et musiques ethniques, dont le regard serait plutôt dirigé vers le Moyen Orient ou en tout cas vers un désert autant exotique que cataclysmique, où le mystère se cacherait derrière chaque grain de sable et dont la tension serait permanente dans tous les paysages développés.



S'abonner à X-PE