FREE JAZZ

THE FLYING LUTTENBACHERS shattered dimension (God records 2019)

THE FLYING LUTTENBACHERS shattered dimension (God records 2019)

GOD, c'est un bon nom de label, j'ai déjà du GOD sur mes étagères, du ALVIN LUCIER, c'est dire si le label est ouvert. Le label autrichien vient de produire du MORTON FELDMAN. Ce coup ci, c'est le disque de la reformation des FLYING LUTTENBACHERS, versant 2019. Guitare, sax basse et la batterie de l’inimitable Weasel WALTER, fondateur et animateur du combo depuis les années 90 au siècle dernier. C'est pas son meilleur combo, je reste puissamment attaché à celui où la guitare de ED RODRIGUEZ faisait tinter les couilles du père WEASEL. Une époque bénie pour le rock aventureux.



L'ATELIER D'EVEIL MUSICAL DU CENTRE SOCIAL RAYMOND POULIDOR (Becoq, Animal Biscuit 2019)

latelier-deveil-musical-du-centre-social-raymond-poulidor-becoq-animal-biscuit-2019

Découvert par hasard en suivant des liens sur bandcamp, j'ai été éberlué par ce disque. Un objet déjà unique de part sa pochette. Une pochette récupérée d'un stock de chez EMMAUS (j'imagine çà...), retournée puis sérigraphiée. Je suis l'heureux possesseur d'un LP 'ambiance slow' de TONY DANIELY (son saxo alto et son orchestre). hohoho... Un modèle de recyclage. Bien joué Poupou. Puis la musique, quelle liberté, mixant rock dissonant, cuivre d'Afrique facon GETACHEW, cacophonie expérimentale avec toujours ce côté spirituel très éthiopien justement.



Derek Bailey de Jean-Marc Montera (Lenka Lente 2019)

derek-bailey-de-jean-marc-montera-lenka-lente-2019

J'ai découvert Derek Bailey avec son (premier) split avec les RUINS chez Tzadik le label de John Zorn dans les années 90. C'était pour moi, comme pour certains potes la découverte d'une porte d'entrée vers un trou noir, un machin attirant qui absorbait tout, répondant autant aux critères de la mise en danger qu'aux critères de musicalité décalée possiblement bien iconoclaste. On a su plus tard que ça s'appelait l'improvisation libre. C'est ce genre de disque qui te fait cogiter et qui, si tu pratiques un instrument, te donne de l'impulsion.



KUZU Hiljaisuus (Astral Spirits / Monofonus Press / Aerophonic Records 2018)

kuzu-hiljaisuus-astral-spirits-monofonus-press-aerophonic-records-2018

Cette folie ! Après le ORCUTT/CORSANO voici le trio KUZU avec DAVE REMPIS au sax (alto/tenor/baritone), TASHI DORJI à la guitare et l'incroyable TYLER DAMON à la batterie. Ca pourrait être du free rock, la guitare pratiquement noise boucle, cinglante crissante la batterie fine et frivole envoie le boulet, front baissé, yeux fermés, dans un tunnel, REMPIS n'a plus qu'à dérouler, ca crie, c'est libre, ca envoie du steack, c'est violent.



FIRE! the hands (Rune Grammofon 2018)
FIRE! the hands (Rune Grammofon 2018)

Mette RASMUSSEN Chris CORSANO Duo : All The Ghosts At Once (Relative Pitch Records 2015)

mette-rasmussen-chris-corsano-duo-all-the-ghosts-once-relative-pitch-records-2015

Duo de jeunes, duo punchy, la danoise Mette Ramsussen à l'alto rythme le flux de l'explosif et maître américain de la batterie qu'est Chris CORSANO. Une référence et un gage de qualité ! Le set est intense, enregistré en studio, d'une puissance folle. De ponctuation en alexandrin, le disque part sur les chapeau de roue, CORSANO à l'esprit qui galope... et les poignets en or... Quelle énergie, quelle finesse. RASMUSSEN n'est pas en reste, capable autant de susurrer, de ponctuer que de tout dévaster sur son passage.



THE THING garage (the thing records 2015)

the-thing-garage-thing-records-2015

Dans la famille punk esprit pur, je demande le fils ! THE THING a toujours les ailes de l'ange, l'ange de l'énergie, celui qui sert le poing et qui avance sans frémir. Je ne sais pas si THE THING se métamorphose et se cache en tout être vivant comme dans le film de Carpenter mais je sais que ce fameux trio n'a surtout rien de binaire. THE THING est composé de Mats Gustafsson au sax, Ingebrigt Håker Flaten à la double bass* et de Paal Nilssen-Love à la batterie.



Paul FLAHERTY / Chris CORSANO : The Beloved Music (Family Wineyard 2006)

paul-flaherty-chris-corsano-beloved-music-family-wineyard-2006

Dans la série des disques du duo composé de Chris CORSANO (né en 1975) à la batterie et du vieux Paul FLAHERTY (1948) au sax tenor et alto, je choisirais bien ce « beloved music » pour les représenter. C'est sans doute leur disque le plus cinglant avec le jaunasse « low cost space flights » (2014). Sorti chez Family Wineyard en 2006, et enregistré live à Louisville le 4 mai 2004, ce disque a des atouts pour faire sortir le lapin de son terrier même en plein jour.



JOHN EDWARDS / MARK SANDERS jems (Treader 2016)
john-edwards-mark-sanders-jems-treader-2016

Ces deux là fondent un des plus beaux duos d'impro que je connaisse. Mark Sanders Percussions / John Edwards contrebasse. C'est leur deuxième disque en duo (après 'Nisus Duets' sur Emanem en 2002) alors qu'on les voit régulièrement partager leur créativité sur scène à Londres au CAFE OTO ou sur disque dans de nombreuses formations (testez leur disque avec Tilbury chez Fataka en 2014). Mark Sanders, ici sur une batterie bricolée, a un jeu mêlant énergie teigneuse sur atmosphères velues : cliquetis en tout genre, jeu débridé tout en finesse, gouttelette d'eau sur entrecôte saignante.

STNT dim 10/04/2016 - 21:33

S'abonner à FREE JAZZ