INDE/POP

RADIKAL SATAN : El incendio que se llevo la ciudad (autoproduit 2012)

Publié par STNT le 2 Janvier, 2013 - 14:22
radikal-satan-el-incendio-que-se-llevo-la-ciudad-autoproduit-2012

Lors de son concert à Lorient en décembre 2012, Thomas Bonvallet (L'OCELLE MARE / CHEVAL DE FRISE / POWERDOVE...) encensait ce nouveau RADIKAL SATAN. Et il s'avère qu'effectivement, ce "El incendio que se llevo la ciudad" diffuse dans l'air comme un parfum de retour aux sources. Comme un tourbillon qui m'a aspiré d'un coup vers le fond... un peu à l'image de ce génial split 10" sorti en 2003 (déjà)... Après l'expérience dépressive mais profonde de "Au Froid Qui Fait Rougir" (Les potagers natures 2010) qui a fait fuir les plus mélomanes, RADIKAL SATAN a vendu sous le manteau 2 cdrs,  "clochette" (La Voix Des Sirènes 2010) ainsi que "Nueva Marginalia" en autoproduction en 2009. CESAR et MOMO, pardon, César et Mauricio AMARANTE reviennent aujourd'hui à leur première amours : le tango rythmé mélancolique et déjanté. John le batteur étant parti vivre d'autres aventures dans les montagnes, le duo des frères argentins s'est recréé dans la rue. Thomas me disait qu'ils n'avaient d'ailleurs jamais quitté la rue. C'est plus fort qu'eux. J'aime ces mélodies tristes au sang chaud. L'accordéon à la paupière tritounette, son timbre toujours aussi précieux, le synthé ondule en consonance dark, la guitare sèche sent bon la chaleur, le rythme est binaire et les arrangements supra touchants. J'aime ce Momo. A force de chauffer, la pression monte. Et "Gri Gri" pète à la gueule. Tout autant que "Lagrimana". "pasajero tumbado" est d'une mélancolie éternelle. On ne pouvait pas douter de la complicité des deux frères mais je vous le dit tout net, RADIKAL SATAN signe ici un de ses meilleurs disques. Merci et encore bravo les argentins. Encore un disque torgnole. 

http://radikalsatan.org/

PS : Le vynile sort en mai / juin à leur retour d'Argentine.

Pages