MATT ELLIOTT Failing songs cd ici d-ailleurs 2006

MATT ELLIOTT Failing songs

Depuis qu-il s-est découvert des origines slaves, MATT ELLIOTT est parti dans une quête intérieure dirigée vers l-Est de l-Europe : cf les belles iconographies des pochettes de son ancien projet (THIRD EYE FOUNDATION) jusque l-univers mélo-slavo-dramatico-pop de ses deux derniers disques éponymes. Pour le coup, fini les rythmiques drum & bass, terminer le tambour, vive les mélodies de guitares à l-aura mélancolique, le violon à la larme facile, les chants lithurgiques à la voix enfumée, tout ca bien entendu unanimement applaudies, toutes critiques confondues, pour son très réussi « drinking songs » (ici d-ailleurs 2005). Niveau chialade intemporelle, ce « failing songs » reste dans la droite continuité du « drinking songs », il lui manque juste une certaine maturité dans les compos. Attention, je ne parle pas d-une manière prétentieuse, non... loin de moi... mais... vous n-avez jamais ressenti une sorte d-état où le temps n-a pas eu le temps de faire son effet sur un disque et que ca traîne en longueur ???... ca donne parfois le sentiment d-avoir été fait trop rapidement !!! Passé l-attrait évident des choeurs et de la guitare classique, l-impression vient rapidement d-une continuelle redite, d-une musique intérieure qui ne cesse de se répèter, d-un affaiblissement des compos. Bref, outre les blah blah du petit fanzineux moyen, les titres me semblent au final un peu longuets et, dans l-ensemble, une certaine lassitude se fait malheureusement sentir. Personnellement, j-en reste à « drinking songs » mais maintenant, z-savez bien ma bonne dame, les goûts et les couleurs... http://www.thirdeyefoundation.com http://www.icidailleurs.com