L’OCELLE MARE 'serpentement' Murailles 2012

Publié par STNT le 16 Mars, 2012 - 23:41
l'ocelle-mare-serpentement-murailles-music-les-potagers-natures.png

Voici déjà quelques temps que le Thomas de L’OCELLE MARE est parti bourlinguer vers le soleil. Après avoir décidé de larguer l’électricité du CHEVAL DE FRISE, il largue petit à petit la guitare qui lui sied si bien. En tout cas sur ce disque. Depuis son voyage en chine, où il a récupéré une sorte d’orgue à bouche (chinois donc... ), Thomas BONVALLET cherche depuis des ambiances aux sonorités perchées et différentes, accompagné ici ou là de rythmes (à l’aide de son métronome) ou de sons de clochettes très orientées religion orientale.... L’aspect arride et difficile de ce nouvel album ne retranscrit pas réellement ses concerts... Aborder et s’extasier devant la musique de L’OCELLE MARE en ne l’ayant jamais vu live, c’est très rude. Et l’aspect rustre de ses sons, du genre oscillo qui te souffle des hautes fréquences, ce n’est généralement pas l’apanage du rockeur moyen fan de foot. Mais encore une fois, j’aime écouter ce qu’il propose, j’aime la gentillesse de ce personnage, son anticonformisme, très loin du musique bizness, même du biz indé, loin des courbettes habituelles, des ritournelles journalistiques et radiophoniques bien dans le sens du poil... Du coup, il est très seul... Et seuls restent les habitués : Adrian RIFFO qui enregistre l’album (dans un temple protestant de Bergerac...), son vieux pote des potagers natures ou son coproducteur MURAILLES MUSIC (l’autre label, Souterrains refuges, étant son propre label). La musique de L’OCELLE MARRE est effectivement de plus en plus difficile d’accès, de moins en moins détendue mais je trouve que cette musique a du caractère et en ce sens doit susciter la découverte.

L’OCELLE MARE serpentement (CD on Murailles Music / Souterrains refuges / LP Les potagers natures / Ouse records / Bimbo tower 2012)