FREE JAZZ

JOHN BUTCHER & MARK SANDERS daylight (Emanem disc 2012)

Publié par STNT le 31 Mai, 2012 - 00:26
john-butcher-mark-sanders-daylight-emanem-disc-2012

Je sais que tu ne sais plus quoi écouter. Un coup tu vas voir ailleurs, un coup tu y reviens, un coup, c'est en dehors. Y a t'il une ligne ? Je dis oui. Un peu de musique improvisée, ça ne mange pas de pain. Deux stars du genre, JOHN BUTCHER au sax ténor et soprano et MARK SANDERS derrière sa jazzette. 2 anglais qui ont passé leur adolescence sans se côtoyer dans les années 70/80 dans les banlieues de Londres. Classe 1954. Comme les punks. JOHN BUTCHER a côtoyé les meilleurs rejetons du milieu et s'est inspiré de la folie, de l'originalité et des polyphonies de EVAN PARKER, a déjà joué avec l'humour de Phil MINTON, Thomas LEHN ou la puissance de Xavier CHARLES. Cet ancien physicien s'acoquine avec les cadors du genre et développe une sorte d'improvisation "soft" sans cliché. Il est en dehors et ça fait du bien. Surtout quand il s'acoquine avec ce terrible batteur. Fin inventif et original, aux moulte expériences avec la crème de la crème dans ce style : Evan Parker, Peter Brotzmann, Derek Bailey, Myra Melford, Paul Rogers, Henry Grimes, Roswell Rudd, Trevor Watts, Tim Berne, Otomo Yoshihide, Luc Ex, Sidsel Endresen, Mahmoud Gania... la suite sur son site. Ce disque se déroule en trois parties, un premier titre, énorme, d'une demi heure, enregistré au Conway Hall à Londres en 2010. Alternent bruitages, percussions, caquètement de canard, percussions souples, vives, toutes en retenue, sans réellement exploser, expressions jamais lâchées, sombres et franchement réussies. En tout cas, ce moment m'a touché. D'une finesse extrême. Le deuxième morceau sert de passage, d'interlude vers un autre péplum de 18 minutes. Peu être un peu plus classique mais on admire ici toute la dextérité de MARK SANDERS. BUTCHER laisse traîner les notes, ce n'est pas pour me plaire. Heureusement ça ne dure pas et la plage s'adoucit, ça pourrait faire penser par endroit à une bande sons d'un film de KUROSAWA. Puis ça repart en goguette comme il se doit. C'est LE disque qui va te faire redécouvrir ce qu'est la musique impro... je te le dis...
http://www.emanemdisc.com/

Pages